50px
50px

50px
Bloc texte

Un rapport d’Extenso, Le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal, dresse plusieurs constats concernant le vaste marché des boissons sucrées prêtes à boire vendues en supermarchés et en pharmacies; et l’offre de boissons sucrées et d’eau vendues en fontaines libre-service dans les restaurants-minute situés à proximité des écoles défavorisées du Québec.

Cette étude exploratoire, effectuée en 2017 et en 2018, témoigne du marché vigoureux en constante évolution des boissons sucrées.

Pour en savoir plus, consulter le Rapport complet ou le Sommaire.

    

»» Infographies à télécharger.

50px
Bloc texte

L’industrie des boissons sucrées élabore des plans marketing étoffés pour maximiser la consommation de ses produits, notamment auprès des jeunes.

Les 4 P du marketing sont tous mis à profit : produit, prix, distribution (place) et promotion.

Produit : une boisson pour chacun

Pour toucher tous les types de consommateurs, l’industrie développe une variété de produits susceptibles de plaire à chacun d’entre eux, et ce, à travers diverses stratégies :

  • nom évocateur associé à des valeurs ou un mode de vie ;
  • couleurs et formes attrayantes véhiculant un symbole ;
  • formats qui s’adaptent à toutes les clientèles ;
  • ajout de vitamines et minéraux pour créer l’illusion de produits « santé » ou « à valeur ajoutée ».

 

Prix : un atout décisif

Le prix est un facteur déterminant dans le processus d’achat, particulièrement chez les jeunes25,26. Un bas prix peut stimuler un achat impulsif : 65 % à 80 % des décisions d’achat sont prises sur les lieux de vente, c’est pourquoi l’industrie prône l’utilisation de 27 :

  • politique de prix par catégorie de boissons ;
  • rabais récurrents, encourageant les achats en grande quantité ;
  • associations de rabais avec la restauration rapide.

 

Distribution : miser sur l’accessibilité

Les boissons sucrées sont partout : épiceries, dépanneurs, machines distributrices, stations-services, restaurants, cinémas, arénas, centres sportifs, écoles, universités, hôpitaux, pharmacies, gares, parcs, etc. L’environnement influence nos décisions alimentaires : plus un aliment est disponible, plus il risque d’être sélectionné par un consommateur. D’autres moyens sont utilisés pour faciliter leur repérage :

  • positionnement stratégique : rangées consacrées aux boissons sucrées, bouts d’allée, réfrigérateurs près des caisses, etc. ;
  • publicités sur les lieux de vente : affiches, affichettes posées sur les tablettes, autocollants sur les vitrines, présentoirs, matériel promotionnel, etc.

 

Promotion : la clé du succès

Les activités promotionnelles de la grande industrie agroalimentaire influencent les jeunes, spécifiquement visés par les publicitaires, qui voient en eux des consommateurs avec un important pouvoir d’achat et le potentiel d’être fidélisés à une marque28-30. Une multitude de canaux médiatiques, en plus des publicités dans les médias traditionnels, est utilisée par l’industrie des boissons sucrées pour atteindre ses publics cibles.

Pour en savoir plus, consultez les rapports et les sommaires dans notre section Outils.

50px