Montréal, le 24 octobre 2019 – La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) est enthousiaste par rapport à la nouvelle politique alimentaire de la Ville de Laval, dont plusieurs orientations retenues permettront d’améliorer l’alimentation des citoyens et de contribuer à réduire la problématique de l’obésité et les maladies chroniques. Parmi les mesures prometteuses figurent notamment l’augmentation de l’accès physique et économique aux aliments sains et locaux, le retrait progressif de la vente de boissons avec sucre ajouté dans les installations municipales et le fait de donner plus de place à l’eau de l’aqueduc non-embouteillée. « Avec une majorité d’adultes en surpoids et des maladies chroniques qui affectent près de la moitié des citoyens de 15 ans et plus, l’engagement de la Ville de Laval à soutenir la saine alimentation nous réjouit », commente Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids.

Ayant participé aux consultations, la Coalition Poids souligne la proactivité de la Ville de Laval en matière de saine hydratation. Les boissons sucrées se démarquent des autres aliments quant à leur impact néfaste à la santé et la planète (gaspillage d’eau, GES liés au transport, déchets de plastique). « Faciliter l’accès aux boissons sucrées n’est pas le rôle des municipalités et Laval l’a compris. Elle fait désormais partie des pionnières dans ce virage vert et santé », souligne Corinne Voyer. Rappelons que la consommation régulière de boissons sucrées est un important contributeur à l’obésité, au diabète de type 2, aux maladies cardiovasculaires et à la carie dentaire. Pourtant, ces produits, fortement promus, sont toujours à portée de main.

Dans nos villes, l’eau de l’aqueduc devrait être la boisson la plus accessible et attrayante pour les citoyens. « Que ce soit pour des préoccupations de santé, de qualité de vie, de protection de l’environnement, de réduction des déchets ou de résilience face aux canicules et changements climatiques, toutes les raisons sont bonnes pour maximiser l’accès à l’eau potable gratuite pour les citoyens », indique madame Voyer. En ce sens, la campagne J’ai soif de santé ! de la Coalition Poids propose plusieurs outils pour faciliter le travail des décideurs et des divers intervenants à l’égard de la valorisation et de la promotion de l’eau municipale.

« L’environnement alimentaire a une grande influence sur les choix des gens et leur santé. Mettre en place des systèmes alimentaires durables et promoteurs de santé est nécessaire à tous les niveaux de gouvernement, y compris les gouvernements de proximité. Au Québec, plusieurs municipalités ont pris conscience du rôle qu’elles peuvent jouer afin de rendre les choix santé plus faciles pour leurs citoyens. Elles sont de plus en plus nombreuses à poser des gestes concrets ou à se doter de politiques en matière de saines habitudes de vie et d’alimentation », conclut Mme Voyer.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids

Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids réunit près de 600 partenaires qui visent l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails, cqpp.qc.ca.

– 30 –

Pour toute demande d’entrevue, contactez :

Corinne Voyer
Directrice, Coalition québécoise sur la problématique du poids
Cellulaire : 514 566-4605
cvoyer@cqpp.qc.ca