Montréal, le 28 juillet – À la suite de l’annonce d’un nouveau plan d’action pour réduire la problématique de l’obésité au Royaume-Uni, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) salue l’adoption d’une telle stratégie globale et presse le gouvernement Legault de prendre des engagements concrets en matière de prévention de l’obésité et des maladies chroniques au Québec. Alors que le surpoids et l’obésité continuent de progresser de façon alarmante au Québec et que la problématique coûte des milliards de dollars annuellement, les actions entreprises par le gouvernement restent trop timides. La COVID-19 met en relief la vulnérabilité des personnes atteintes de maladies chroniques aux complications et à la sévérité de l’infection et nous rappelle aussi l’importance d’une population en santé pour être plus résiliente aux pandémies. Il faut intensifier les efforts.

Ainsi, la Coalition Poids invite le gouvernement à adopter une stratégie globale comprenant des politiques publiques fortes pour bâtir des milieux de vie où les choix sains sont plus faciles à faire. « Non seulement nous n’arrivons pas à réduire le taux de surpoids dans la population, mais nous ne parvenons même pas à en freiner la croissance. L’effort collectif pour réduire le fardeau des maladies chroniques et de l’obésité doit rejoindre l’ensemble des politiques, actions et investissements des différents ministères. », mentionne Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids. « . Avec l’état de notre système de santé et un personnel à bout de souffle, s’offrir des mesures de prévention est loin d’être un luxe », poursuit-elle.

Plus de 4 millions d’adultes québécois sont en surpoids, dont 1,7 millions considérés obèses. Avec autant de personnes directement touchées partout à travers la province, il est impossible de nier l’influence des milieux de vie et des politiques publiques dans la problématique de l’obésité.

Le gouvernement doit prendre sa part de responsabilité et mettre en place un ensemble de mesures démontrées pertinentes et prometteuses, dont :

  • Instaurer une taxe sur les boissons sucrées dont les revenus sont dédiés à la prévention de l’obésité et des maladies chroniques ;
    • Les boissons sucrées sont surconsommées par la population, particulièrement par les jeunes.
    • Elles sont omniprésentes, peu coûteuses et fortement promues alors que leur consommation régulière contribue à l’obésité, ainsi qu’à plusieurs maladies.
  • Soutenir les saines habitudes de vie à l’école ;
    • Assurer une offre alimentaire saine dans nos écoles en enchâssant la Politique-Cadre dans la Loi sur l’instruction publique.
    • Subventionner le matériel et les équipements favorables à une saine alimentation (les activités de compétences culinaires influencent les préférences et comportements alimentaires des jeunes).
  • Bâtir un système alimentaire durable et promoteur de santé ;
    • Proposer des mesures d’approvisionnements privilégiées en produits frais et locaux et des incitatifs pour soutenir les politiques alimentaires dans les institutions publiques et les municipalités.
    • Revoir les mesures fiscales touchant l’alimentation pour favoriser les aliments sains.
    • S’abstenir de soutenir financièrement tout développement d’industries alimentaires dont les produits ou les activités commerciales ont des externalités négatives sur la santé des Québécois.
  • Soutenir les municipalités dans la création d’environnements favorables aux saines habitudes de vie ;
    • Mettre en place des incitatifs soutenant : l’installation de fontaines d’eau, les jardins collectifs, les infrastructures qui permettent d’être plus actif, de manière sécuritaire, en toute saison, le développement de parcs, espaces verts, pistes cyclables et réseaux piétonniers.

La Coalition Poids espère que les actions entreprises à l’international inspireront nos décideurs à faire preuve de leadership et reconnaitre l’urgence d’agir. « La santé est une richesse qu’il est nécessaire de protéger et de maintenir, notamment chez les communautés les plus vulnérables. La prévention de l’obésité et la promotion des saines habitudes de vie sont des priorités incontournables. », conclut Mme Voyer.

Pour en savoir plus sur les priorités de la Coalition Poids, consultez cqpp.qc.ca/nos-priorites.

 

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids

Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids réunit 700 partenaires qui visent l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails, cqpp.qc.ca.

– 30 –

Pour toute demande d’entrevue, contactez :

Jean Alexandre

Responsable des communications pour la Coalition Poids

Téléphone : 514-528-5811 poste 261

Cellulaire : 514-442-7119

Courriel : jalexandre@aspq.org