Montréal, le 16 janvier 2019 – Réagissant à une nouvelle étude de Statistique Canada concluant à une réduction de la consommation de sucre par les Canadiens entre 2004 et 2015, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) réaffirme l’importance de poursuivre et d’intensifier les actions pour diminuer la consommation de boissons sucrées. « Depuis quelques années, de nombreux professionnels de la santé et organismes, comme la Coalition Poids, ont concentré leurs efforts à sensibiliser et éduquer sur les méfaits de la surconsommation de ces bonbons liquides. Nous sommes ravies de constater que cela porte fruit, mais il y a encore beaucoup de travail à faire : les boissons sucrées demeurent la principale source de sucre dans l’alimentation des Canadiens », souligne Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids.

Sachant qu’une telle habitude est associée à plusieurs problèmes de santé comme l’obésité, le diabète et les maladies cardiovasculaires, la consommation quotidienne de boissons sucrées est beaucoup trop fréquente au Québec.  Environ 1 enfant sur 5, le quart des adolescents et 1 adulte sur 5 consomment des boissons sucrées tous les jours. « Les campagnes d’information et de sensibilisation comme J’ai soif de santé! et Sucre liquide : pas tous les jours! sont nécessaires, mais elles ne suffisent pas parce que  plusieurs éléments de notre environnement nous incitent à consommer des boissons sucrées. D’un côté, elles sont facilement disponibles et fortement promues. De l’autre, l’eau est trop rarement accessible dans les lieux publics et les dispositifs ne permettent pas toujours d’y remplir une bouteille d’eau réutilisable », illustre Corinne Voyer.

Rappelant que les boissons sucrées sont des produits alimentaires non essentiels nuisant à la santé et à la planète, la Coalition Poids s’attend à ce que le gouvernement multiplie les actions pour soutenir la réduction de leur consommation.  « Le gouvernement doit mettre en place différentes mesures pour soutenir les Québécois dans le changement de cette mauvaise habitude et contrer les tactiques de marketing banalisant une consommation régulière ou importante de sucre liquide. Diverses mesures, comme l’imposition d’une taxe, ont démontré leur efficacité. Il faut maintenant les appliquer », conclut Mme Voyer.

 

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids réunit près de 550 partenaires, qui visent l’adoption de politiques publiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails, cqpp.qc.ca.

En plus de la campagne J’ai soif de santé !, la Coalition Poids est l’instigatrice de la campagne d’information et de sensibilisation Sucre liquide : pas tous les jours !, lancée en novembre 2014.

– 30 –

Pour toute demande d’entrevue, contactez :
Corinne Voyer
Directrice, Coalition québécoise sur la problématique du poids
Téléphone : 514-598-8058 poste 242
Cellulaire : 514 566-4605
cvoyer@cqpp.qc.ca