Montréal, le 2 octobre – À quelques heures du premier débat des chefs en français sur les ondes de TVA/LCN, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) espère des engagements en matière de prévention de l’obésité et des maladies chroniques des différents partis. Alors que le surpoids et l’obésité continuent de progresser de façon alarmante au Canada et que la problématique coûte des milliards de dollars annuellement, ce sujet n’a pas encore été vraiment abordé par les différents partis. La Coalition Poids invite les chefs à se prononcer sur des mesures concrètes. « Non seulement nous n’arrivons pas à réduire le taux de surpoids dans la population, mais nous ne parvenons même pas à en freiner la croissance. Les futurs élus doivent être conscients qu’ils ont un rôle essentiel à jouer pour réduire les impacts humains et économiques de cette épidémie et prendre des engagements en ce sens », insiste Corinne Voyer, directrice de la Coalition Poids.

Plus de 17 millions d’adultes canadiens sont en surpoids, dont 7,2 millions de personnes présentant de l’obésité. Avec autant de personnes directement touchées partout au pays, il est impossible de nier l’influence des milieux de vie et des politiques publiques dans la problématique de l’obésité.

Le gouvernement doit rapidement prendre sa part de responsabilité et mettre en place un ensemble de mesures démontrées pertinentes et prometteuses, dont :

  • Instaurer une taxe sur les boissons sucrées dont les revenus sont dédiés à la prévention de l’obésité et des maladies chroniques ;
    • Les boissons sucrées sont surconsommées par la population, particulièrement par les jeunes.
    • Elles sont omniprésentes, peu coûteuses et fortement promues alors que leur consommation régulière contribue à l’obésité, ainsi que plusieurs maladies.
  • Interdire la publicité d’aliments de faible valeur nutritive destinée aux enfants canadiens ;

    • Les enfants sont facilement manipulables et vulnérables face à la publicité qui les cible.
    • La publicité de boissons et d’aliments riches en sucre, sel et gras destinée aux enfants influence leurs connaissances, leurs préférences et leurs comportements alimentaires.
  • Créer un système alimentaire transparent et promoteur de santé ;
    • Encadrer davantage l’industrie alimentaire pour protéger les Canadiens du marketing trompeur. Notamment, interdire les logos « santé » des industriels.
    • S’abstenir de soutenir financièrement les industries alimentaires dont les produits ou les activités commerciales ont des externalités négatives sur la santé des Canadiens.
  • Soutenir des infrastructures favorables au mode de vie physiquement actif ;
    • Il y a urgence d’agir pour le climat et la meilleure santé des Canadiens. Ces deux enjeux majeurs ont des solutions communes, tel qu’investir davantage dans les infrastructures de transports actifs et collectifs, qui auront des répercussions positive sur le niveau d’activité physique des citoyens et l’environnement.

Ce soir, la Coalition Poids espère que les chefs démontreront une compréhension de l’urgence d’agir et une vision durable de la santé. « Nous nous attendons à des engagements concrets et proportionnels à la gravité de la situation. Tous les partis doivent absolument avoir un plan à l’égard de la réduction de l’obésité. La santé de la population est notre plus grande richesse naturelle », conclut Mme Voyer.

Pour en savoir plus sur les priorités de la Coalition Poids, consultez cqpp.qc.ca/elections.

 

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids

Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids réunit plus de 565 partenaires qui visent l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails, cqpp.qc.ca.

– 30 –

Pour toute demande d’entrevue, contactez :
Corinne Voyer
Directrice, Coalition québécoise sur la problématique du poids
Téléphone : 514 598-8058 poste 242
Cellulaire : 514 566-4605
cvoyer@cqpp.qc.ca