50px
50px

Active Facilties

50px
Bloc texte

Par leurs aménagements, les municipalités peuvent jouer un rôle majeur dans l'adoption et le maintien d'un mode de vie physiquement actif chez leurs citoyen.nes.

Pour soutenir le milieu municipal, la Coalition Poids souhaite mettre de l’avant plusieurs stratégies qui se sont avérées efficaces et prometteuses.

50px
Bloc texte

Restreindre la place de l’automobile

Il est bien démontré que la circulation motorisée intense diminue le sentiment de sécurité de la population. D’ailleurs, le nombre d’accidents dans une ville est directement proportionnel au volume de circulation1.

L’aménagement sécuritaire du territoire, notamment par des mesures d’apaisement de la circulation, constitue une stratégie d’intervention des plus efficaces pour réduire les traumatismes routiers et favoriser le transport actif.

De plus, l’utilisation combinée des transports actifs et des transports en commun est une excellente façon d’atténuer les impacts négatifs de la sédentarité et de la pollution atmosphérique causés par les automobiles.

0px
Bloc texte

Pour restreindre la place de l’automobile au profit des modes de déplacements actifs et collectifs, la Coalition Poids recommande aux municipalités de :

Diminuer la vitesse des véhicules et sécuriser les intersections :

  •  Réaliser des aménagements physiques qui réduisent la vitesse des véhicules et les possibilités de collision entre les usagers de la route, comme les bollards et le rétrécissement des voies;
  •  Intégrer systématiquement des mesures d’apaisement de la circulation et des aménagements physiques favorisant le transport actif dans la planification des projets de réfection routière (ex. : trottoir, refuge piétonnier, piste cyclable).

 

Développer des liens verts, actifs et collectifs :

  •  Intégrer systématiquement, lors des travaux de réfection, des voies réservées aux transports collectifs, au covoiturage et aux taxis;
  •  Assurer une plus grande part des investissements et de l’espace public aux modes de transport plus efficaces et sécuritaires que l’automobile;
  •  Opérer un transfert modal de la voiture vers le transport en commun;
  •  Aménager des rues pour toutes et tous (complete streets) peu importe l’âge et les capacités;
  •  Limiter et réduire les espaces de stationnement près des pôles d’emplois, des pôles commerciaux et des institutions pour dissuader la population d’utiliser la voiture.
50px
Bloc texte

Faciliter l’accès aux espaces verts

Les parcs, les espaces publics et les terrains de jeu comptent parmi les lieux les plus fréquentés pour la pratique d’activités physiques2,3,4.

Toutefois, l’offre d’espaces verts publics n’est pas toujours répartie de façon équitable sur les territoires, notamment dans les quartiers plus défavorisés5. Aussi, les enjeux d’accessibilité doivent être considérés, en veillant à relier ces espaces aux différents milieux de vie via des infrastructures de transports actifs et collectifs.

En plus des bienfaits pour la santé, les espaces verts ont des impacts positifs sur l’environnement en participant à l’amélioration de la qualité de l’air ou à la réduction des îlots de chaleur. Des aménagements urbains, comme le verdissement de l’espace public, peuvent être mis en place pour maximiser ces bénéfices.

20px
Bloc texte

Considérant les espaces verts comme des atouts importants dans la promotion d’un mode de vie actif, la Coalition Poids recommande aux municipalités de :

  •  Tenir compte du principe d’équité dans la disponibilité des espaces verts, en priorisant les quartiers les plus défavorisés;
  •  Aménager des parcs multifonctions et intergénérationnels;
  •  Développer des réseaux de corridors piétonniers et cyclables pour relier les espaces verts aux différents milieux de vie, favorisant ainsi la mobilité active;
  •  Maximiser les mesures d’aménagement urbain en matière de verdissement du domaine public, comme les espaces de stationnements par exemple.

 

Pour en savoir plus sur le verdissement de l'espace public, le projet ILEAU (interventions locales en environnement et aménagement urbain) coordonné par le Conseil régional de l'environnement de Montréal traite justement de cet enjeu et des solutions possibles.

Également, le Réseau d’action pour la santé durable du Québec, une initiative parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec, fait la promotion du verdissement des établissements du réseau de la santé ce qui contribue à la lutte contre les îlots de chaleur, au confort en milieu de vie et de soin, à la biodiversité urbaine et à la qualité de l’air.

50px
Bloc texte

Miser sur la mobilité active en toute saison

Les déplacements actifs, pour se rendre au travail, à l’école ou encore à l’épicerie, sont reconnus comme des piliers essentiels de la mobilité durable et sont une façon simple d’intégrer l’activité physique au quotidien.

20px
Bloc texte

Afin d’encourager la population à adopter et maintenir un mode de vie actif tout au long de l’année, le milieu municipal se doit d’assurer l’accès à des espaces sécuritaires et attrayants réservés au transport actif.

L’hiver, le déneigement et le déglaçage des trottoirs sont des opérations de grande importance afin d’assurer aux piétons des déplacements sécuritaires et conviviaux. De plus, avec la croissance de popularité du vélo, l’ouverture plus hâtive au printemps et la fermeture plus tardive des pistes cyclables à l’automne permettraient de prolonger l’usage de ce mode de déplacement actif.

10px
Bloc texte

Pour assurer l’aménagement et l’entretien des voies piétonnes et cyclables en toute saison, la Coalition Poids encourage les municipalités à :

  •  Consacrer une portion du budget de voirie pour les aménagements favorables au transport actif;
  •  Mieux penser l’urbanisme des nouveaux développements en assurant une densité du territoire et la connectivité des rues;
  •  Tenir compte des besoins de tous les usagers de la voie publique dans la planification, l’aménagement et l’entretien des réseaux piétonniers et cyclables en toute saison;
  •  S’assurer qu’il y a suffisamment de stationnements pour vélos, situés à proximité de l’entrée des édifices ou des parcs;
  •  Prioriser le déneigement et le déglaçage des voies piétonnes;
  •  Déneiger les voies cyclables au même titre que les chaussées et les trottoirs.
  •  Entretenir adéquatement les voies cyclables au début du printemps (incluant le marquage au sol) et à la fin de l’automne pour allonger la saison de nombreux cyclistes.
50px
Bloc texte

Favoriser des déplacements actifs et sécuritaires autour des écoles

Les trajets à pied ou à vélo entre le domicile et l’école sont une excellente occasion pour les enfants de faire de l’activité physique au quotidien.

Le manque de sécurité, qu’il soit perçu ou réel, est l’une des principales raisons invoquées par les parents pour ne pas permettre à leur enfant de se rendre à pied ou à vélo à l’école6,7.

Fournir des aménagements permanents, accessibles et destinés au transport actif est donc nécessaire pour que les familles se sentent à l’aise de privilégier les modes de déplacements actifs.

50px
Bloc image
*Calculé sur une distance de marche allant jusqu’à 1,6 km (environ 24 minutes). Les distances peuvent varier selon les politiques de transport scolaire d’une école à l’autre.
25px
Bloc texte

Pour favoriser des déplacements actifs autour des écoles, la Coalition Poids recommande de :

  •  Tenir compte du potentiel piétonnier dans le choix de l’emplacement des écoles;
  •  Assurer un accès piétonnier et cyclable sécuritaire autour des écoles pour stimuler le transport actif;
  •  Prévoir des mesures d’apaisement de la circulation et des aménagements physiques qui sécurisent le transport actif vers l’école;
  •  Revoir les politiques de transport scolaire pour favoriser les déplacements actifs (par ex. limiter les places de courtoisie, etc.)
  •  Définir une zone scolaire sécuritaire (zone d’arrêt interdit pour les automobilistes, interdiction de stationner, fermeture de rues, etc.);
  •  Mettre en place suffisamment des supports à vélo.

 

Pour en savoir plus, Santé Montréal a produit une infographie dans le cadre du projet GO - Le secondaire s'active!, qui permet de mieux comprendre comment l'environnement scolaire au complet peut influencer la pratique d'activités physiques chez les jeunes de 12 à 17 ans. 

Cliquez ici pour consulter l'infographie

50px
Bloc texte

Our publications

2022

15px
Bloc texte
  1. Société de l’assurance automobile du Québec (2016). La sécurité routière, ça nous concerne tous ! Document de consultation publique, 56 p.
  2. Lemieux, M. & Thibault, G. (2011). L’Activité physique, le sport et les jeunes – Savoir et agir. Observatoire québécois du loisir, 9 (7). Repéré à https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/pls/public/docs/FWG/GSC/Publication/170/377/1765/1/45155/5/F412863849_Bulletin_Vol_9_No.7.pdf 
  3. Québec en forme (2011). Parcs, terrains de jeu et mode de vie physiquement actif. Faits saillants de la recherche, 3.
  4. Québec en forme (2012). Pour que les jeunes adoptent les modes de transport actif. Repéré à http://www.quebecenforme.org/media/103535/transport_actif.pdf
  5. Gordon-Larsen, P., Nelson, M. C., Page, P., & Popkin, B. M. (2006). Inequality in the built environment underlies key health disparities in physical activity and obesity. Pediatrics, 117(2), 417-424. https://doi.org/10.1542/peds.2005-0058
50px
Bloc mini-fiches
FOOD OFFER

FOOD OFFER

Les politiques alimentaires municipales pour une alimentation saine et durable.

En apprendre plus

FREE PLAY IN THE STREET

FREE PLAY IN THE STREET

Le jeu libre pour encourager la pratique d'activités physiques des familles.

En apprendre plus

HEALTHY HYDRATION

HEALTHY HYDRATION

Les initiatives pour valoriser la consommation d'eau municipale.

En apprendre plus

ZONING

ZONING

Le zonage pour limiter l'implantation de restaurants rapides.

En apprendre plus

ACTIVE FACILITIES

ACTIVE FACILITIES

Les aménagements pour favoriser les déplacements et les loisirs actifs au quotidien.

En apprendre plus

50px