Une initiative parrainée par l'Association pour la santé publique du Québec

Suivez-nous
Facebook LinkedIn Twitter RSS
Retour à la liste Imprimer

Communiqués et publications

23 février 2016 - Communiqué de presse - Publicité destinée aux enfants

Interdisons la publicité alimentaire destinée aux enfants

La Coalition Poids joint un regroupement pancanadien demandant au gouvernement Trudeau d’agir rapidement

Version en PDF du communiqué

La Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids) joint sa voix et ses actions à la nouvelle coalition pancanadienne Stop Marketing to Kids pour demander au gouvernement fédéral d’interdire le marketing d’aliments et de boissons auprès des enfants dans l’ensemble du pays. Rappelons que le Parti libéral s’est engagé à agir pour contrer cette problématique dans sa plateforme électorale.

« Le Québec est la seule province canadienne à bénéficier d’une loi interdisant la publicité aux enfants, mais certaines exceptions demeurent problématiques, comme les emballages et les présentoirs dans nos épiceries », souligne Corinne Voyer, la directrice de la Coalition Poids. « Le gouvernement fédéral doit concrétiser son engagement à règlementer le marketing des boissons et des aliments pour renforcer la loi québécoise et protéger la santé des enfants. »

« Les mesures volontaires de l’industrie alimentaire sont inefficaces et doivent être encadrées plus fermement », ajoute Mme Voyer. À preuve, en octobre 2015, Coca-Cola a plaidé coupable à des accusations de publicité destinée aux enfants pour sa zone de jeux d’eau Fanta à La Ronde, où le port de couche était obligatoire. La compagnie fait pourtant partie des membres d’une initiative canadienne s’étant engagée à ne pas faire de publicité aux jeunes âgés de moins de 12 ans.

« Il est impératif d’agir », poursuit Corinne Voyer. « Le marketing agressif d’aliments très caloriques et riches en sucre, sel et gras est identifié parmi les principaux facteurs de l’épidémie d’obésité par l’Organisation mondiale de la santé. » Au Canada, 90 % des aliments faisant l’objet de publicité sont de faible valeur nutritive. Actuellement, la Loi sur la protection du consommateur comporte des exceptions profitables à l’industrie des aliments et des boissons, qui utilise la vulnérabilité des enfants pour en faire des consommateurs fidèles. « Les effets de cette pratique se font ressentir très tôt à l’enfance; dès l’âge de 3 ans, un enfant sur cinq requiert des produits de marques spécifiques », illustre-t-elle.

Dénormaliser l’omniprésence de la publicité destinée aux enfants
La publicité destinée aux enfants de moins de 13 ans est interdite au Québec depuis 1980. Il suffit toutefois d’aller à l’épicerie et dans des événements ou des sites familiaux pour constater ampleur du problème. « Il y a encore un énorme travail de sensibilisation à faire, puisque certaines tactiques marketing de l’industrie alimentaire visant les enfants demeurent socialement acceptées », rappelle Mme Voyer. Cette pratique influence les préférences, les connaissances et les comportements alimentaires des jeunes, entrainant des conséquences néfastes sur leur santé.

« L’épicerie fait partie de la routine des foyers québécois. Plus de 40 % des achats familiaux sont influencés par les enfants, qui sont la cible d’un marketing agressif. Il est grand temps que le gouvernement fédéral encadre toute forme de publicité destinée aux enfants pour rendre ces lieux d’approvisionnement propices à l’adoption d’une saine alimentation pour tous », conclut la directrice de la Coalition Poids.

À propos de la Coalition québécoise sur la problématique du poids
Créée en 2006 et parrainée par l’Association pour la santé publique du Québec depuis 2008, la Coalition québécoise sur la problématique du poids vise l’adoption de politiques publiques spécifiques à l’égard des problèmes reliés au poids. Elle agit pour favoriser la mise en place d’environnements facilitant les choix santé et la prévention des problèmes de poids. Pour plus de détails : www.cqpp.qc.ca.

À propos de la Coalition Stop Marketing to Kids
La Coalition Stop Marketing to Kids, codirigée par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC et la Fondation de l’obésité infantile, rallie des groupes régionaux, provinciaux et nationaux à travers le Canada. Elle demande au gouvernement fédéral d’interdire la commercialisation d’aliments et de boissons aux jeunes de moins de 16 ans. La publicité et le marketing ont des effets néfastes sur les habitudes alimentaires et la santé des enfants. Pour plus d’information : www.stopmarketingtokids.ca.

-30-

Pour toute demande médiatique, contactez :
Corinne Voyer
Directrice, Coalition québécoise sur la problématique du poids
Cellulaire : 514 566-4605
cvoyer@cqpp.qc.ca

Partager