Les villes s’impliquent de plus en plus pour favoriser la santé de leurs citoyens. Les politiques adoptées et les initiatives mises de l’avant par des municipalités québécoises pour bonifier l’offre alimentaire sont des sources d’inspiration. Il est donc important de partager ces avancements significatifs.

Interdiction de la vente de boissons énergisantes

Certaines municipalités ont choisi de faire un premier pas simple et significatif pour la santé des jeunes : interdire la vente de boissons énergisantes dans les édifices municipaux.

Le 17 octobre 2011, la Ville d’Amqui fut la première à adopter, à l’unanimité, une telle résolution. Depuis, cette mobilisation a été reproduite par d’autres villes du Québec, créant ainsi un mouvement qui ne cesse de prendre de l’ampleur.

Municipalités ayant adopté la résolution :

* Cette MRC représente les municipalités d’Albanel, Girardville, Notre-Dame-de-Lorette, Péribonka, Saint-Augustin-de-Dalmas, Saint-Edmond-les-Plaines, Sainte-Jeanne-d’Arc, Saint-Eugène-d’Argentenay, Saint-Stanislas, Saint-Thomas-Didyme, Doldean-Mistassini, Normandin

  • MRC de Thérèse-de-Blanville* – 13 février 2013 (procès-verbal non disponible sur le web)

* Cette MRC représente les villes de Blainville (qui avait déjà adopté une telle résolution), Boisbriand, Bois-des-Filion, Lorraine, Rosemère, Sainte-Anne-des-Plaines, Sainte-Thérèse

Inclusion au sein de politiques alimentaires

Certaines villes interdisent la vente de boissons énergisantes par le biais d’une politique alimentaire plus globale.

  • À Gatineau, la politique alimentaire propose de bannir les boissons avec sucre ajouté des infrastructures sportives, édifices municipaux, centres communautaires et centres culturels et de privilégier l’eau, le lait et les jus de fruit sans sucre ajouté.
  • À Granby, la Politique alimentaire pour faciliter les choix santé demande d’« éliminer les boissons énergisantes » dans les installations sportives et les parcs de la Ville, tout comme dans les événements populaires et sportifs principalement destinés aux enfants.

Un outil pour les municipalités

Afin de simplifier la tâche aux municipalités qui désirent interdire la vente de boissons énergisantes dans leurs établissements, un modèle de résolution est à leur disposition, qu’elles peuvent réutiliser et réadapter en fonction de leurs besoins spécifiques.

Accès aux fontaines d'eau dans les lieux publics

Rendre les fontaines d’eau plus accessibles à la population est bénéfique à plusieurs égards, tels que la santé et la qualité de vie, la réduction des déchets, la gestion sensée des ressources et la promotion de l’eau municipale.

En plus d’être cohérente avec l’esprit du virage bleu entrepris par plusieurs milieux, cette mesure est également très populaire, considérant que 96 % de la populationjuge important d’avoir accès à une fontaine d’eau dans les lieux publics. Cependant, près de 50 % des Québécois disent trouver plus facilement des boissons sucrées qu’une fontaine d’eau quand ils souhaitent se désaltérer.

Faciliter une saine hydratation

Alors que la surconsommation de boissons sucrées est fortement associée à l’obésité, à une piètre santé dentaire et à plusieurs maladies chroniques, notre environnement alimentaire tend à encourager la consommation de ces boissons.

Faciliter l’accès aux fontaines d’eau permet de donner un véritable choix santé, économique et écoresponsable aux citoyens pour leur hydratation. Multiplier les points d’eau offre également des bénéfices pour les municipalités, en réduisant l’usage des contenants à utilisation unique, telles que les bouteilles d’eau ou de boissons sucrées, qui sont ultimement gérés dans les collectes collectives et les dépotoirs.

Saint-Basile-le-Grand

Le 7 avril 2015, à l’unanimité, la Ville de Saint-Basile-le-Grand, en Montérégie, s’engage à lancer le mouvement, en étant la première ville à adopter la résolution. Les villes d’Amqui et de Boisbriand lui ont également emboîté le pas.

Longueuil

Afin de mettre l’eau en valeur comme choix numéro un pour s’hydrater lors des événements spéciaux, la Ville de Longueuil a mis en place un système de fontaines d’eau mobiles.

Plateau Mont-Royal

L’arrondissement montréalais du Plateau Mont-Royal a mis en place un nouveau dispositif permettant aux citoyens de s’hydrater à même une borne-fontaine. Validé par le Service de l’eau et le Service de sécurité incendie de la Ville de Montréal, le système Bornéo permet de rendre l’eau potable plus facilement accessible, ce qui contribue à une saine hydratation et au bien-être de la population.

Municipalités ayant adopté la résolution :

Un outil pour les municipalités

Le 22 mars 2015, dans le cadre de la Journée mondiale de l’eau, l’Association pour la santé publique du Québec, la Coalition Poids et Eau Secours !, la coalition québécoise pour une gestion responsable de l’eau, ont développé un modèle de résolution, qui peut être réutilisé ou adapté en fonction des besoins spécifiques des municipalités, et ce, afin de leur simplifier la tâche et faciliter l’accès aux fontaines d’eau dans leurs espaces publics.

Permettre le jeu libre dans votre quartier

Les habitudes de vie des familles sont largement influencées par leur environnement. La façon dont les municipalités sont aménagées, les différentes politiques et certains règlements municipaux peuvent influencer la pratique d’activité physique chez les enfants et les adultes. Même si les municipalités ne détiennent pas de responsabilités formelles en matière de santé, leurs décisions peuvent avoir un impact significatif sur le mode de vie des citoyens.

Pour facilter l’activité physique chez les jeunes, les municipalités sont invitées à adopter un modèle de résolution qui favorise le jeu libre en toute sécurité dans les ruelles et rues résidentielles, avec en appui un avis juridique pour en faciliter la mise en place.

Municipalités ayant adopté la résolution :

Rendre votre municipalité plus favorable à l'allaitement

Pour les municipalités, valoriser l’allaitement maternel dans les édifices, parcs et installations municipales est une façon de contribuer au développement optimal des jeunes enfants et au bien-être des femmes, des familles et des collectivités. En offrant des environnements favorables et accueillants à l’allaitement, les municipalités rendent le geste d’allaiter plus facile à faire, partout et en tout temps.

Découvrez notre modèle de résolution et adoptez-le !