L’obésité est devenu un tel enjeu de santé publique que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) l’a qualifiée d’épidémie1. En raison de l’augmentation de l’obésité et des problèmes de poids, l’OMS a défini, dans sa Stratégie mondiale pour l’alimentation, l’exercice physique et la santé2, une série de mesures pour encourager les gens à avoir une alimentation saine et faire régulièrement de l’exercice.

En mars 2016, une étude publiée dans la revue The Lancet démontre que la population adulte mondiale est de plus en plus obèse. En effet, en 2014, l’obésité, facteur de risque de diabète, maladies cardiaques et certains cancers, touchait 13 % de la population adulte mondiale et pourrait atteindre 20 % d’ici 2025, tandis que 39 % de cette population était en surpoids3,4.

À l’heure actuelle, les problèmes de poids sévères surviennent dès la petite enfance, d’où des préoccupations importantes concernant les problèmes de santé et maladies associés à un excédent de poids.


Références